Le GMF de La Cité Médicale prend le virage de l’Accès avancé

Sainte-Foy
April 7, 2015

À la lumière des débats ayant cours actuellement sur le projet de loi 20, lequel vise à favoriser l’accès aux services de médecine de famille, La Cité Médicale de Québec a décidé de prendre le virage de l’Accès avancé (Advanced Access), aussi appelé « Accès adapté » par la Fédération des médecins omnipratriciens du Québec (FMOQ).

Ainsi, La Cité Médicale entreprend le développement et la mise en place d’un accueil clinique à la hauteur des attentes de sa clientèle, afin de favoriser les « rendez-vous-le-jour-même » (RVJM) pour ses patients. Elle accueillera donc en priorité les patients inscrits à son GMF et favorisera leur retour lorsqu’ils consultent dans une autre clinique, ou dans les urgences de la région de Québec. Par cette approche, La Cité Médicale poursuit l’objectif que ses patients puissent voir plus souvent leur propre médecin, ou à défaut, un médecin de son GMF.

« Nous avons bien entendu les échanges entre le Dr Louis Godin, président de la FMOQ, et le Dr Gaétan Barrette, ministre de la santé, lors de la Commission parlementaire sur l’étude du projet de loi 20, explique le directeur médical de La Cité Médicale, Dr Michel Lafrenière. Sans anticiper de la suite des choses, il nous est apparu très clair que, de part et d’autre, le passage de l’exercice de la médecine familiale au modèle de l’Accès avancé s’avère maintenant une priorité incontournable ».

Le Dr Lafrenière justifie ce choix en soulignant par ailleurs que La Cité Médicale de Montréal opère déjà en mode d’accès avancé depuis ses tous débuts en 2010, de même que La Cité Médicale de Charlesbourg, depuis 2013. « Toutes deux s’en disent enchantées », ajoute-t-il.

Les changements s’opèrent déjà
Depuis la semaine dernière, La Cité Médicale de Québec a modifié ses systèmes informatiques au « sans rendez-vous », pour distinguer les patients inscrits à son GMF de ceux qui ne sont pas suivis par des médecins de famille de son équipe. Ces derniers continuerons cependant d’être rencontrés au « sans rendez-vous », conformément à nos responsabilités à titre de clinique-réseau. Une réceptionniste a même été identifiée pour accueillir spécifiquement les patients du GMF consultant au  « sans rendez-vous ».

« Nos médecins ont commencé à identifier des plages de disponibilité pour les RVJM; ces disponibilités serviront pour les petites urgences que l’ont retrouve dans notre propre service de « sans rendez-vous » et plus tard, pour celles des urgences de nos hôpitaux où ils sont identifiés P4 ou P5, précise le Dr Lafrenière. Un patient qui se présente dans une urgence et qui doit attendre plus de 60 ou 120 minutes avant de voir le médecin est catégorisé comme une priorité P4 ou P5 ».

Éventuellement, La Cité Médicale contactera les hôpitaux de la ville de Québec afin que nos patients P4 et P5 qui y consultent, soient informés de leur statut et avisés des options qui s’offriront à eux.

L’accès avancé est là pour rester. Progressivement, le modèle sera implanté et bonifié pour répondre à la demande des soins, tout en garantissant la satisfaction de nos patients et de l’équipe soignante.